Soutiens financiers

Litt&Arts (UMR 5316, UGA/CNRS) Litt&Arts (UMR 5316, UGA/CNRS)
LITT&ARTS regroupe les différentes composantes grenobloises travaillant aux confins des littératures, de la didactique littéraire, de la sociologie de l’art, de l’anthropologie de l’imaginaire, des humanités numériques et des arts de la scène et des écrans. Un autre enjeu est de donner sens à l’intitulé LITT&ARTS : si la LITTÉRATURE, conçue comme une plateforme de libre hybridation, y joue un rôle important, les ARTS en sont le répondant immédiat. Les arts du spectacle, bien entendu ; mais tout autant les arts comme artes – comme pratiques d’actualisation et comme techniques d’interprétation : qu’il s’agisse de traduire, diriger un spectacle, analyser un poème, un film, mais aussi construire une base de données, dater un manuscrit, formaliser une théorie. Notre ambition est de ressaisir ces gestes et ces savoir-faire et d’en interroger les mutations et les nouvelles légitimités. Tels sont quelques-uns des questionnements qu’initie et articule le réseau tramé par nos différentes recherches. Tant mieux si l’équipe est nombreuse : le chantier est grand…
ELAN (Équipe Littérature, Arts et Numérique) ELAN (Équipe Littérature, Arts et Numérique)
ELAN a été créée en décembre 2017. Elle accompagne les chercheuses et chercheurs de l'UMR Litt&Arts et participe à un large ensemble de projets, sur leurs aspects Humanités Numériques. Elle développe et met à disposition des outils, méthodes et techniques transversales : numérisation, transcription, annotation, modélisation, diffusion, exploitation de corpus variés en littérature et arts du spectacle. Peu de laboratoires disposent d’un pôle d’ingénierie en humanités numériques en tant que tel. Bien souvent, s’il existe un poste dédié, l’ingénieur·e est isolé·e et gère un nombre de projet limité sur un ensemble d’aspect, lui aussi, bien évidemment limité. Or ici, nous sommes face à une situation qui permet de traiter des aspects transversaux et de mutualiser des outils et compétences larges servant des objectifs scientifiques divers.
LIDILEM LIDILEM
Le Laboratoire de Linguistique et Didactique des Langues Etrangères et Maternelles (Lidilem) est né en 1987 de la fédération de cinq centres de recherche, sous l’impulsion de Louise Dabène. Son unique tutelle est l’Université Grenoble Alpes. Il regroupe actuellement une soixantaine de membres permanents et environ 70 doctorants. Tous organisent leurs travaux autour des axes et des programmes qui structurent l’activité du laboratoire. Les travaux menés au sein du Lidilem relèvent des sciences du langage : descriptions linguistiques, sociolinguistique, acquisition, constitution et exploitation de corpus, didactique des langues, traitement automatique des langues, étude des formes nouvelles d’interaction suscitées par les usages numériques. L’unité et la spécificité du laboratoire résident dans un intérêt partagé pour l’étude des langues et du langage en contexte et pour les situations d’apprentissage et d’enseignement des langues.
e
Personnes connectées : 1 Flux RSS